conseil municipal du lundi 30 juillet 2018

Convocation ordre du jour conseil municipal de Mauguio Carnon du 30 juillet 2018

Notre webmaster est en absent. L’enregistrement du conseil sera mis en ligne fin août.

Décisions municipales : Les attributions des concessions à Carnon à deux commerçants ambulants qui posent problème : Le Miam-Miam à Carnon Ouest et le snack parking le Suffren à Carnon-Est. Ces deux commerçants ont été évincés après 25 ans de bons et loyaux services. L’appel à concurrence a eu raison de leurs installations. C’est regrettable et cela met en danger la survie même de leurs petites entreprises. Les élus de la commune n’ont fait aucun effort pour permettre à ces deux commerçants d’avoir un sursis. De surcroît la date de la mise en concurrence fut très mal choisie, tardive dans la saison, les notifications sont arrivées alors que les commerçants étaient déjà en cours d’installation. Une pétition circule pour défendre le Miam-miam à Carnon Ouest qui refuse de partir et la commune engage une procédure judiciaire à son encontre.

Point 3 shéma directeur de carnon : Concernant le shéma directeur de carnon et le projet de liaison Carnon-Est et Carnon-Ouest nous avons relancé le débat sur la suppression du bac qui reliait ces deux quartiers. Fin de non-recevoir, d’après le maire ce bac coûte trop cher. Il n’y en aura plus malgré les manifestations des habitants qui réclament cette liaison.

Point 5 Concernant l’attribution d’une parcelle à la Font de Mauguio pour l’association Ecolor et la construction d’un habitat participatif, Daniel Bourguet a rappelé son opposition à ce projet et est intervenu pour rappeler les points suivants :

1- Dans l’article de midi libre du 26 juillet, je constate en préambule que vous annoncez avoir avoir signé la convention avec Ecolor mardi dernier alors que votre conseil municipal ne s’est pas encore exprimé sur ce sujet.

Il est fait référence dans ce même article à la pénalité de 400 000 euros infligée à la commune pour défaut de logements sociaux. Cette référence est une tromperie pour nos concitoyens. Avec 27 % de logement social sur les 210 logements que vous envisagez de construire d’ici la fin de votre mandat, vous êtes en de-ça du quota fixé par le plh et le scot, et vous ne réduisez en rien le déficit global de la commune. Donc aucune incidence à attendre sur la pénalité ! Et quand bien même si vous arrivez plus tard à construire les 740 logement promis en arrivant à une moyenne globale de 30 % de logement social, vous aurez réduit d’un si infime pourcentage le taux de logement social sur la commune que nous serons toujours à l’amende. Donc l’argument de l’amende est à rejeter pour justifier la construction de la Font de Mauguio.

2- Vous justifiez souvent votre projet de bétonnage de terres agricoles avec l’argument de loger les jeunes melgoriens. Hors vous annoncez des prix. 3000 euros le M² pour l’accession aidée, 3700 euros le M² pour le reste. Mme Saury, directrice de l’or aménagement, annonce que pour tenir ces tarifs on fait des remises de 20 à 25 % aux promoteurs sur le foncier. Sauf que 3000 euros c’est le prix auquel se sont vendus les derniers logements fait par un promoteur privé sur notre commune et ce sans l’aide des pouvoirs publics. Combien de jeunes ménages ont accès à un budget de 300 000 euros ( 1300 euros mensuels sur 25 ans ) ? Monsieur le maire maintien que 3700 euros le M² est un prix bien en dessous des prix pratiqués sur le marché melgorien de l’immobilier ce que conteste M Bourguet.

3- Concernant ce qui nous concerne plus particulièrement aujourd’hui, à savoir l’attribution à Ecolor d’une parcelle pour un habitat participatif. Mme Gal se met en scène dans le midi libre en annonçant qu’elle sera la première habitante de la Font de Mauguio. Je n’ai rien contre l’Habitat participatif et c’est même un modèle que je pourrais défendre. Mais là on se précipite pour Ecolor et Mme Gal qui malgré leurs intenses campagnes n’ont toujours pas réuni les 11 candidats nécessaires. Donc le dossier est très fragile et les prix proposés bien trop chers !

Alors oui, depuis un certain temps M le maire cherche une caution écolo à son projet .

Mais on ne fait pas de l’écologie en bétonnant 20 hectares de terres agricole !

Même avec un zeste d’ éco-habitat , même avec un soupçon d’agro-écologie, même avec des jardins partagés vous n’aurez pas notre caution ni celle des écologistes de Mauguio !

La Font de Mauguio est et restera un projet de béton et de bitume au cœur d’un terroir agricole, en lisière d’une zone humide et sur un réseau routier déjà saturé et inadapté !

La Font de Mauguio ne résoudra en rien notre pénalité pour carence de logement social.

La Font de Mauguio malgré ses 740 logements ne logera qu’une toute petite poignée d’enfants de Mauguio !

– Point 19 modification des tarifs communaux :

Ce point concerne le paiement d’une taxe de 100 euros aux bars qui ont installé des écrans sur la place de la mairie pendant la coupe du monde de football. Nous avons voté contre cette taxe. Daniel Bourguet a rappelé le regret que la mairie n’ai pas pris l’initiative d’installer un écran pour tout le monde et que les les cafetiers avaient alors pallié à cette carence. C’est donc un service public que les bars ont rendus et il n’est pas juste de les taxer pour ce service rendu.

– Point supplémentaire, les compteurs linky :

Ce point a été rajouté à la demande des élus de la Fabrique Citoyenne, dans la mesure où l’installation de ces compteurs est prévue en 2019 à Mauguio.

M le Maire a exposé qu’au vu de ses recherches sur le sujet il n’y avait aucune inquiétude à avoir ni en matière d’ondes ni en matière d’utilisation de données personnelles. Il a aussi précisé qu’un maire avait été condamné pour avoir fait voter par son conseil une interdictions de ces compteurs. Il n’y aura donc aucun soutien de la part de la mairie pour les gens qui ne souhaitent pas avoir ce type de compteur.

Nous demandons que la mairie soit vigilante, communique sur le sujet, informe des calendriers et surtout soutienne ceux qui ne veulent pas du compteur linky. A ce jour le maire n’est pas décidé à soutenir notre proposition.

dav

dav

Pas d’écran place de la Mairie

Vive l’équipe de France mais honte au maire de Mauguio !
Les Melgoriens sont venus très nombreux dans l’espoir de partager en commun cette extraordinaire finale de la coupe du monde. Dès 16h30 la place de la mairie était noire de monde; tout un chacun pensait trouver un grand écran installé par la mairie. Mais rien de cela ! Heureusement que les cafetiers ont sauvé la mise ! Mais bien sûr pas de la place pour tout le monde. Nombreux repartaient en colère, parfois avec le siège de camping sous le bras ! Néanmoins la fête fut belle et encore merci à nos joueurs !

Succès du concert Brassens au verger de la Fabrique Citoyenne

(L’image ci-dessous est un diaporama qui demande un peu de temps pour démarrer, patience… Attention, il s’arrête ou ne démarre pas, si le pointeur de la souris est placé sur l’image !)

Super soirée Brassens samedi soir qui  enchanté tout le monde dans un climat où l’amitié était reine. Ouvert par le groupe de jazz conduit par Bernard Resseguier, la soirée s’est poursuivie avec François Jeanneret qui a enchanté le public à la fois par son humour, sa décontraction et sa totale maîtrise du répertoire Brassens. Après un court duo avec sa nièce âgée de 12 ans seulement, François Jeanneret a invité sur scène Daniel Bourguet, chanteur, et Bertrand Coisne, guitariste, tous les deux de la Fabrique Citoyenne pour un trio de passionnés du poète. Vint ensuite Marie d’Epizon et son guitariste Romain Garcia (exceptionnel !). Marie d’Epizon a choisi de chanter Brassens au féminin avec un répertoire qui met en valeur tout le talent poétique de l’auteur dans son amour des femmes. Une sélection de chansons souvent peu connues qui ont alterné avec d’autres qui le sont plus. Une artiste sensible, à la voix claire et puissante qui a capté l’attention du public jusqu’à minuit passé.

 

Conseil municipal du 25 juin 2018. L’enregistrement intégral.

Ci-dessous l’enregistrement intégral du conseil municipal du 25 juin 2018.
En début de conseil (vers 11 minutes 22s sur l’enregistrement), Monsieur le Maire met en cause dans un propos très général le comportement non éthique d’élus, se contentant de dire que « chacun se sera reconnu ». Curieuse façon de procéder qui fait porter le soupçon sur tous les élus du conseil municipal, majorité et opposition comprises. Pour leur part, les élus de la Fabrique Citoyenne ne se sont aucunement « reconnus » dans les accusations anonymes du Maire.

Festival Brassens, samedi 30 juin 2018 à 19h à Mauguio

Samedi 30 juin 2018, festival Brassens à Mauguio, au verger de la Fabrique, chemin du mas de Fabre.
Soirée champêtre à partir de 19h. Sur place restauration et buvette.

Entrée 10 euros- gratuit jusqu’à 18 ans !
19h- apéro et repas en musique, pena, scène ouverte …
20h30- François Jeaneret + invités chantent Brassens
21h45- Brassens au féminin avec Marie d’Epizon
Renseignements-réservations 06 70 75 79 63 – fmi34130@gmail.com

Conseil municipal du 9 avril 2018 à Carnon

Enregistrement intégral du conseil municipal :

Lettre de Madame Combarnous à l’adresse du conseil municipal et des électeurs :

Mise en place du conseiller municipal Alain Frapoli :

Une commune zéro pesticides, vraiment ? (D. Bourguet)