Le Maire de Mauguio fortement contesté lors du conseil municipal du 2 octobre

– Accord cadre avec la ville de Lunel. Ouverture du conseil municipal en présence de Claude Arnaud maire de Lunel et de quelques membres de son conseil municipal.

Ci-dessous deux courts extraits du conseil municipal dans lesquels Daniel Bourguet exprime les raisons de son désaccord avec le projet d’accord cadre avec la ville de Lunel.

Ci-dessous, l’intervention de Laurent Pradeille qui exprime également son profond désaccord avec le projet d’accord cadre avec la ville de Lunel.

Pourquoi les élus de la Fabrique ont voté contre ?

Cet accord cadre nous est proposé dans le cadre de la réflexion sur l’avenir de Mauguio dans l’intercommunalité à l’horizon 2020. Sans débat préalable ni en conseil d’agglomération du Pays de l’Or, ni en conseil municipal, nous avons appris par la presse que Yvon Bourrel (maire de Mauguio) s’était rendu au conseil municipal de Lunel pour y signer un « accord cadre » de partage et d’échanges dans divers domaines. Ceci quelques mois après que le même Y Bourrel ait diligenté une étude sur l’opportunité éventuelle de rejoindre la métropole, toujours sans débat avec les autres communes de notre intercommunalité, et sans débat bien sûr avec la population.

Nous n’avons pas de continuité territoriale avec le pays Lunel. Donc un rapprochement dans le cadre de l’intercommunalité avec Lunel ne peut pas s’envisager sans l’avis et l’accord des communes de Lansargues et Candillargues. Les maires de ces communes n’ont pas été conviés à la discussion. Ces manières d’agir de notre maire ne font qu’affaiblir l’agglomération du Pays de l’Or aux regard notamment des services de l’état, en mettant notre commune en « porte à faux » vis à vis des autres communes de l’agglomération du Pays de l’Or et en insinuant que notre commune ne trouverait pas sa place dans le pays de l’Or dont elle est pourtant la ville centre.

Si nous devons nous préserver de l’entrée dans la métropole, il n’y a qu’une seule solution qui est de renforcer l’image, l’identité, et la cohésion du Pays de l’Or et non pas de l’affaiblir et la diviser.

M Bourrel a dit que nous avons « les taureaux » en commun avec Lunel. Demain ira t il au conseil municipal de Sète puisque nous avons les anguilles en commun ? M Bourrel serait-il devenu le chargé de mission de M Saurel pour construire la communauté urbaine de Sète à Lunel ? C’est un peu ce que laisse entendre le député Vignal, soutenu publiquement par Yvon Bourrel aux dernières élections, et qui défend l’idée d’un premier rapprochement Mauguio-Lunel avant d’amorcer dans un second temps l’intégration à la métropole.

 

– Plan pluri-annuel d’investissements sur trois ans :

D’ici la fin du mandat, toujours rien au budget pour les murs anti-bruits de la RD189 malgré les annonces du maire dans la presse mais en revanche 1 million et sept cent mille euros de plus pour la Font de Mauguio (achat de terrains et aménagements hydrauliques).

Achats de terrains dans un montage financier sulfureux : la commune a acquis des terres à 230 000 euros l’hectare. Ces terres ont été revendues à ce même tarif à l’Or Aménagement dans le but d’y construire les logements de la Font de Mauguio. 11 hectares sont rendus inconstructibles par le nouveau PPRI (plan de prévention des risques d’inondations). Ces terrains sont alors sortit du périmètre de la nouvelle ZAC Font de Mauguio. La commune projette de racheter ces terres à l’Or Aménagement mais au prix de 620 000 euros pour la totalité des 11  hectares, soit, avec les frais et les interêts d’emprunts, 5 fois moins cher que ceux qu’ils ont coûté. C’est un montage financier très hasardeux pour la comptabilité de l’or Aménagement, et dans tous les cas une menace pour l’équilibre financier du projet Font de Mauguio dont la commune est entièrement responsable et caution financière.

 

– Nouveau périmètre de la Font de Mauguio : Les élus de la fabrique restent opposés à ce projet même avec le périmètre réduit à 19 hectares et 750 logements (2500 habitants) :

Intervention de Daniel Bourguet à propos de la vente à perte des terrains acquis en vu du projet la Font de Mauguio et réponse embarrassée du Maire

Intervention de Laurent Pradeille à propos de l’absence de concertation et du faible pourcentage de logements sociaux dans le projet de la Font de Mauguio.

* Nous avons relevé dans la concertation publique beaucoup d’interrogations dont les réponses ne sont pas satisfaisantes notamment sur les impacts hydrauliques, les impacts sur la circulation et les nuisances (bouchons, nuisances sonores et pollutions), et les impacts sur l’intégration au noyau villageois (un quartier périphérique avec ses commerces, son autonomie et la proximité de la Louvade s’intègrera t il a la vie de la commune?) et quelles conséquences à terme sur notre qualité de vie.

* Nous nous inquiétons des modalités d’expropriation des propriétaires fonciers non vendeurs volontaires et dont le dossier a été transféré à l’établissement public foncier régional, une manière pour le maire de se dédouaner des négociations et des procédures.

* Ce dossier depuis dix ans est une bombe financière à retardement pour notre commune. Outre les fonds propres que nous mettons chaque année dans ce dossier, nous sommes aussi comptable et cautions de tous les emprunts faits par l’Or Aménagement et par l’Etablissement Public Foncier d’Occitanie. Ce sera à nous de combler les déficit d’une opération mal menée et non réfléchie en amont.

* Enfin nous sommes toujours opposés à la Font de Mauguio, sur le fond du dossier, car nous disons stop au bétonage incessant de terres cultivables alors que notre plaine a vocation à nourrir le bassin montpelliérain.

 

– Convention avec l’association Vivacity (puces de carnon) : Comme chaque année, nous demandons que les puces soient gérées en régie municipale comme le sont nos marchés. Cela permettrait d’une part une meilleure gestion et un meilleur accueil des exposants (condamnés à faire la queue toute la nuit et à dormir dans la voiture), et de surcroît le mode de gestion en régie serait financièrement plus rentable pour la commune.

 

Il est à noter concernant tous ces sujets que :

– le Front Nationl en s’abstenant n’a voté ni contre le budget, ni contre la Font de Mauguio, ni contre l’accord cadre avec Lunel.

– Laurent Capelleti s’est fait l’avocat de M Bourrel sur l’ensemble de ces sujets.

Ci-dessous, intervention de Christine Combarnous au sujet des rues inondables de Carnon et du projet de yacht club en zone de submersion.

Ci-dessous l’enregistrement intégral du conseil municipal du 2 octobre.

Le compte rendu du conseil par Midi Libre

1 comment for “Le Maire de Mauguio fortement contesté lors du conseil municipal du 2 octobre

  1. Brad
    5 octobre 2017 at 11:19

    Je propose d’organiser un referendum citoyen sur tout le Pays de l’Or sur la question suivante :
    Voulez-vous que votre Pays de l’Or soit absorbé et « digéré » par la Métropole de Montpellier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *