• Une rentrée 2014 incertaine pour les élèves de Mauguio Carnon

La rentrée des classes de septembre 2014 ne ressemblera pas aux précédentes pour les enfants de la commune.

En effet, la réforme nationale des rythmes scolaires, lancée par le gouvernement, sera pour la première fois mise en application à Mauguio Carnon ; elle concernera ainsi tous les élèves de maternelle et de primaire, mais aussi leurs familles, puisque les horaires des classes et le système de garderie gérée par la mairie seront bouleversés à cette occasion, ce qui impliquera aussi de profonds changements dans l’organisation des familles au quotidien.

A la surprise générale, Monsieur le Maire a décidé à la fin du mois de mai, de ne pas appliquer l’organisation qu’il avait lui-même acceptée, et qui avait été proposée par les parents d’élèves et les enseignants, à l’issue d’un travail de réflexion de 18 mois, au-cours duquel le bien-être et l’intérêt des enfants avaient été considérés comme étant la première des priorités. La raison invoquée serait des difficultés dans l’obtention de financements de cette réforme auprès de la caisse d’allocations familiales. Après vérification, cette raison avancée par Monsieur le Maire ne serait-elle pas qu’un prétexte, puisque la CAF nous a confirmé ces derniers jours, être prête à participer au financement du coût de la mise en place de cette réforme sur la commune. De plus, la contribution de la CAF ne couvrira de toutes façons qu’entre 10 et 20% au maximum du coût pour la commune. Pas de quoi donc, changer de politique à la dernière minute.

L’inquiétude grandit donc parmi les familles d’enfants scolarisés sur la commune, puisque Monsieur le Maire et son équipe leur ont présenté fin juin, sans concertation ni consultation préalable, une autre organisation qu’ils entendent mettre en place à la rentrée. Un seul constat, l’intérêt des enfants passe au second plan et les familles sont laissées dans l’incertitude ; pour ne lister que les principaux inconvénients :

  • Étude renforcée systématique tous les jours de 15h30 à 16h15 en primaire, alors que l’objectif de la réforme était au contraire de réserver ces plages horaires l’après-midi aux activités périscolaires ; c’est d’ailleurs pour cela que les enfants auront dorénavant aussi école le mercredi matin.
  • 45 minutes de récréation en maternelle de 15h30 à 16h15, ce qui revient donc à 45 minutes de garderie supplémentaire, sans intérêt pour les enfants.
  • Les activités périscolaires sont réduites comme peau de chagrin à moins de 45 minutes (car il faut déduire le temps de préparation puis de rangement), de 16h15 à 17h.
  • L’école devient payante à partir de 16h30 (au lieu de 17h voire 17h30 dans certaines écoles aujourd’hui) ; les parents qui travaillent apprécieront.
  • Le coût que devront payer les familles qui ne pourront pas venir chercher leurs enfants à 16h30 n’est toujours pas connu, à moins de 2 mois de l’entrée en vigueur d’une réforme, pourtant connue depuis maintenant 2 ans !

A la demande des élus de la Fabrique Citoyenne, la mise en place de cette réforme a été abordée lors du conseil municipal du 30 juin. A cette occasion, les élus de la Fabrique ont demandé que l’organisation soit mise en place telle qu’elle avait envisagée initialement, et que les incertitudes budgétaires marginales soient absorbées par le budget de la commune et pas par les familles. Monsieur le Maire, comme à son habitude, en a « pris bonne note », mais il n’en fera comme toujours qu’à sa tête. Car les vrais raisons de ce changement de dernière minute sont peut-être ailleurs, puisqu’il faut en effet financer le projet pharaonique de construction de la Font de Mauguio, le « bébé » de Monsieur le Maire, ce dont toute la population a d’ailleurs été témoin la semaine dernière, à grand renfort de communication tous azimuts aux frais du contribuable (agences de communication, cabinets parisiens, distribution en masse de tracts, appels téléphoniques à toute la population, campagnes publicitaires, etc.).

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.